LE DUO EXPERT-COMPTABLE ET ECONOMISTE DE LA CONSTRUCTION : UNE VISION PROJET VERSUS UNE VISION GLOBALE

Il y a environ 2.500 économistes de la construction en France et dans les DOM-TOM dont 850 cabinets regroupés au sein du Syndicat national des économistes (UNTEC). Personne polyvalente avec une excellente connaissance de tous les corps de métiers, il doit posséder une vision globale de votre projet établissant ainsi à toutes les phases du projet une étroite relation avec tous les professionnels de la construction et tous les intervenants au projet. Dans le fond, on cerne peu son rôle et la relation qu’il peut entretenir avec votre en tant qu’architecte ou avec nous en tant qu’expert-comptable ?

GARDE FOU NECESSAIRE :
Il doit posséder de bonnes connaissances en matière de législation du bâtiment et réglementation de la construction notamment concernant les normes handicapées qui évoluent sans cesse. Son approche chiffrée sera une analyse économique pertinente de projets spécifiques, en accord avec les évolutions technologiques et la réglementation. Il accompagne le maître d’ouvrage, lui permettant de réaliser des travaux spécifiques et nécessaires, en toute sécurité, dans le respect des délais, des coûts et de la réglementation en vigueur.
Estimant l’enveloppe globale d’un projet avant sa réalisation, l’économiste de la construction ne remplacera ni le travail de l’architecte ni celui de votre expert-comptable ! Il s’agit bien de deux compétences différentes. Intervenant généralement dès la phase d’APD, il assiste le particulier (ou une entreprise) dans son projet et va quantifier puis chiffrer au mieux les travaux. Il ne se contente pas de cette mission puisqu’il doit conseiller son client sur la faisabilité du projet et son optimisation. Son indépendance est une garantie auprès des maîtres d’ouvrage.

UNE MISSION D’INTERVENTION TRES LARGE :
Les différentes évolutions de la commande publique, les modifications de la réglementation, la complexification des techniques, la « judiciarisation » des dossiers, justifient son intervention dans un panel de missions qui dépassent largement le cadre de la quantification et du chiffrage. Professionnel libéral et indépendant et travaille en collaboration avec un architecte, il offre un service de conseil au particulier ou à l’entreprise qui veut entreprendre des travaux, permettant à ce dernier d’éviter bien des déconvenues.

Il peut fournir études et conseils pour gagner de l’espace dans un logement, aménager des surfaces habitables, ajouter une extension ou un garage. Il est garant de la faisabilité des travaux, en termes de budget, mais aussi de construction et de durabilité. Il est capable de chiffrer des maisons individuelles allant de petits modèles de base jusqu’a la maison haut de gamme avec des contraintes techniques importantes, des bâtiments publics et de logements collectifs.

UN TRAVAIL D’EQUIPE GAGNANT :
Elément indispensable qui doit allier des compétences techniques et un savoir-faire :
— En procédant à l’élaboration technique du projet d’ouvrage ou d’installation.
— En déterminant les procédés techniques, les méthodes d’organisation et leurs différents coûts afin de constituer un avant-projet de l’opération de construction.
— En effectuant l’étude d’exécution.
— En dialoguant avec tous les partenaires techniques, financiers et juridiques participants à l’opération de construction.
— En assurant selon son expertise un encadrement.
— En réexaminant méthodiquement les calculs et les procédés.
— En fixant les conditions de réalisation.

Son rôle évoluant en permanence, son exigence sera de répondre constamment aux évolutions du secteur notamment via l’apparition des nouvelles technologies liées au bâtiment. Travaillant en équipe avec l’architecte afin de lui communiquer les prix des matériaux et des complexités de mise en œuvre qui peuvent engendrer des tarifications plus élevées, il réalise les nomenclatures de tous les matériaux employés afin de déterminer la distribution des lots de travaux, c’est à l’économiste que revient la responsabilité d’intégrer dans chaque lot tels ou tels travaux par projet. Chez CEA, on aime le travail d’équipe. La vision financière de l’économiste nous permet d’adapter nos conseils auprès de nos clients architectes et un dialogue régulier avec ce dernier nous permet d’affiner nos conseils financiers.
Tandis que l’économiste aura une approche par projet, l’expert-comptable aura une vision bien plus globale de la rentabilité de votre agence d’architecture tandis que l’économiste, lui aura une vision par projet. Il peut donc être utile pour tout diagnostic préalable à la vente de votre agence.

Laisser un commentaire

Top
Tweetez
Partagez