Quel logiciel de conception architecturale choisir aujourd’hui ?

Cette question récurrente aux tendres méandres pour certains, aux côtés parfois obscurs pour d’autres, est à poser tant au niveau de la conception architecturale qu’au niveau financier (productivité de l’agence) et à celui de la gestion globale des activités d’architecte.  Il n’y a pas de « meilleur logiciel d’architecture », tout dépend de l’objectif visé. Analyser en amont les fonctionnalités de modélisation d’un logiciel est LE véritable gain de temps.

logiciel-gestion-architecturale

 

Soyons direct : cet article ne vous dira pas quel logiciel acheter plutôt qu’un autre puisqu’en effet, une solution peut très bien convenir à une agence A sans répondre aux spécificités d’une agence B…  Aussi les offres de promotion fleurissent sur la toile dont il faut parfois savoir se méfier. Alors la question est bien : QUEL LOGICIEL DE CONCEPTION ARCHITECTURALE CHOISIR… POUR VOUS ? De plus, notre portefeuille de clients architectes, aussi significatif soit-il, ne nous permet pas de dresser la liste exhaustive de ces logiciels, de leurs points forts, de leurs faiblesses. Ceci serait chose vaine. Rares sont ceux qui sont en mesure d’en proposer un test comparatif exhaustif. Ce choix de support à la conception, à l’organisation et au partage du travail d’architecte représente un investissement en temps et en argent. Alors mieux vaut prendre la bonne décision dès le début. Mais comment ?

 

BIEN DÉFINIR SES PROPRES BESOINS : LES CRITÈRES DE BASE POUR CHOISIR

Comme à l’instant suggéré, un logiciel qui convient aux besoins d’un bureau d’architectes spécialisé dans la conception de complexes sportifs (aussi complet soit ce logiciel) ne répond pas pour autant aux attentes d’une agence nichée dans la rénovation et la restauration d’immeubles anciens. Alors sur quels critères se baser ?

– LA COMPTABILITÉ AVEC MON SYSTÈME D’EXPLOITATION
La plupart des logiciels d’architecture sont disponibles sous MAC et PC. Mais dans le processus de choix, en vérifier la comptabilité est évidemment LE réflexe premier !

– MON LOGICIEL POUR QUELLES UTILISATIONS ?
Les logiciels d’architecture sont conçus pour répondre à des besoins de conception courants bien que leurs mises à jour en renforcent la liberté conceptuelle. Néanmoins, certains projets d’architecture nécessitent des solutions de conception assistée par ordinateur particulièrement « haut de gamme ». Avant de faire un choix, il faut donc bien déterminer quel type de projet vous voulez concevoir : maintenant mais aussi dans les deux ou trois prochaines années. Avec les solutions BIM (Business Information Modeling),  le travail d’architecture (au même titre que celui de l’ingénieur aéronautique) est bien assis dans la 2D et de plus en plus solidement ancré dans la 3D.

– QUELS COÛTS RÉCURRENTS (VISIBLES OU CACHÉS)
Contrairement aux logiciels que l’on achète qu’une fois, les logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) entraînent des coûts récurrents non négligeables qu’il faut prendre en compte, tels que le coût d’achat, les coûts de formation. Passer d’un logiciel à un autre plus innovant suppose la conversion des plans et des modèles 2D/3D. Afin de ne pas perdre de temps dans ce passage, mieux vaut bien préparer le terrain : notons que les échanges d’information sont facilités par deux formats standardisés : les formats IFC et PDF 3D. Comparez également les coûts d’achat ou de conception de bibliothèques de composants ainsi que ceux de mise à jour que proposent les différents éditeurs de logiciels.

Mise en garde : certains éditeurs n’autorisent pas la mise à jour d’une version ancienne d’un logiciel et vous obligent à payer le prix plein pour en obtenir la dernière version. A bien comparer avant de souscrire au contrat de licence !

 

LES FORCES EN PRÉSENCE : LE BIM JUSQU’AUX MOINDRES DÉTAILS

Le fleuron ArchiCAD et son concurrent direct EVIT ne présentent pas de différences flagrantes et semblent asseoir leur pôle position. On dit également d’eux qu’ils s’imposent comme les seules solutions BIM ARCHITECTURE « VERTE », temps réel du marché. La question qui nous vient est alors la suivante : quels sont leurs avantages concurrentiels et en quoi consiste ce panel de fonctionnalités qui leur font faire la différence ?

LES + :

1/ les plus répandus en France et en Belgique ;

2/ un grand nombre d’utilisateurs et donc, de longues expériences utilisateurs, berceaux de foisonnants tutoriels en ligne, autant de forums actifs, de livres et de didactiels dédiés en cas de besoin sur des questions spécifiques ;

3/ au cœur de la famille des logiciels pour l’architecte et donc au centre d’un ensemble de processus standardisés ;

4/ comprennent toutes les fonctionnalités standards d’esquisse, de conception et de modélisation bâtiment 3D/2D paramétrique, dont les plus récentes telles que :

>  la jonction intelligente et automatique de l’ensemble des éléments constructifs du projet (éléments aux étages, lignes de référence, matériaux de construction) ;
>  une puissance 3D par systèmes de nomenclatures de formes et plans de coupe en temps réel (poutres courbes, palette contextuelle en coupe / façade qui permet de réaliser les mêmes opérations qu’en plan) ;
>  des bibliothèques d’objets enrichies avec gestion optimisée ;
>  interopérabilité optimisée : import-export des documents aux formats standards ;
>  interopérabilité BIM (outil de référence pour l’exploitation, le partage de maquettes et la communication) intégré, accessible sur les ordinateurs comme sur les plateformes mobiles (iOS et Androïd) ;
>  BEM (Building Energy Modeling), outil décisionnel « vert » intégré au BIM (mise à disposition de différents thermoblocs pour des évaluations énergétiques dès la phase d’esquisse) ;
>  export STL vers les imprimantes 3D (stéréolithographie) ;
>  grande souplesse de paramétrage des modules selon les besoins spécifiques de l’architecte ;
>  gestion paramétrable des quantités induites.

LE – :
« On a rien sans rien », dit l’adage ! Ces logiciels professionnels de référence dans le secteur de l’architecture vous coûteront environ 6000 € HT pour l’obtention de votre première licence de téléchargement. Un investissement qui n’est pas des moindres, d’où l’importance d’étudier bien en amont les besoins réels auxquels il répondra.

LES DIFFÉRENCES :
ArchiCAD serait plus fluide et la navigation plus intuitive. EVIT semblerait davantage tourné vers l’ingénierie…

 

Architectes, faites-nous part de vos avis et autres retours sur expérience !

AVIS-ARCHITECTES

 

Top
Tweetez
Partagez